Qu’est-ce que l’efficacité énergétique ? (prime énergie: conditions de ressources ?)

Au fond, l’efficacité énergétique désigne une méthode qui consiste à réduire la consommation d’énergie en utilisant moins d’énergie pour atteindre la même quantité de rendement utile. Par exemple, une ampoule LED de 12 watts éconergétique consomme de 75 à 80 % moins d’énergie qu’une ampoule traditionnelle de 60 watts, mais fournit le même niveau de lumière.

Prime énergie: conditions de ressources, oui pour avoir la bonification..

Pour vous aider financièrement, il existe le dispositif des certificats économies énergie (prime CEE) qui fonctionne sur le principe des plafonds de revenus pour avoir une bonification du chèque énergie. Travaux éligible = Prime énergie CEE

L’utilisation efficace de l’énergie est une tendance à la hausse aux États-Unis en raison de l’augmentation des coûts énergétiques et des problèmes environnementaux causés par les émissions de gaz à effet de serre. Cette tendance en matière d’énergie verte est évidente dans les produits et appareils électroménagers destinés à la vente aux consommateurs, dont bon nombre deviennent plus éconergétiques d’année en année. La tendance s’étend également aux maisons : un nombre croissant de propriétaires potentiels commencent à demander une cote énergétique avant de décider d’acheter une propriété.

À l’échelle nationale, la consommation d’énergie résidentielle par unité d’habitation a diminué au fil des ans. Cette baisse de la consommation est attribuable à l’augmentation de l’efficacité énergétique, et ce, malgré le nombre croissant d’appareils électroniques qu’un ménage moyen utilise. Toutefois, la taille moyenne et le nombre total d’unités de logement aux États-Unis ont également augmenté au cours de la même période. Par conséquent, la consommation totale d’énergie résidentielle est demeurée relativement constante depuis 1993.

En 2014, les résidences étaient responsables d’environ 21 p. 100 de la consommation nationale d’énergie, contribuant pour une part égale aux émissions nationales. Il existe d’importantes possibilités de réduction des émissions dans le secteur résidentiel ; en fait, le département de l’Énergie des États-Unis estime que vous pourriez réduire votre consommation d’énergie, et par conséquent vos factures de services publics, de 25 à 30 % en mettant en œuvre des appareils et des projets éconergétiques dans votre maison. Étant donné que les ménages doivent payer l’électricité par kilowattheure (kWh), la réduction de votre consommation d’énergie se traduit par des économies d’énergie proportionnelles.
Nouvel appel à l’action

Les idées fausses courantes sur l’efficacité énergétique

La conservation de l’énergie – le concept de réduction de la consommation d’énergie par la minimisation des activités consommatrices d’énergie – est souvent confondu avec l’efficacité énergétique. La principale différence entre les deux concepts est à quel point vous devez modifier votre comportement.
L’efficacité énergétique ne vous oblige pas à changer vos habitudes

L’économie d’énergie exige un certain degré de sacrifice, par exemple en utilisant la sécheuse moins souvent ou en réduisant la chaleur en hiver. L’efficacité énergétique, par contre, maintient la même quantité ou qualité de production tout en consommant moins d’énergie. Au lieu de baisser le chauffage, vous pouvez installer un appareil de chauffage éconergétique pour maintenir votre maison à une certaine température tout en consommant moins d’énergie qu’avec un appareil classique. L’efficacité énergétique ne vous incommode pas avec des restrictions inhibitives et n’exige aucun changement de comportement de votre part pour réduire vos factures de services publics.


Les options éconergétiques valent la peine d’être investies

Une autre idée fausse est que les options éconergétiques ne valent pas la peine d’être achetées parce qu’elles sont plus coûteuses que les solutions traditionnelles. En effet, les options efficaces, qu’il s’agisse d’appareils électroménagers ou de spécifications pour la maison, ont souvent un prix élevé. Toutefois, l’efficacité énergétique devrait être considérée comme un investissement qui permet d’accumuler des économies au fil du temps, plutôt que comme un achat typique qui est évalué en fonction des coûts initiaux.

Les économies réalisées sur la facture de services publics pendant la durée de vie d’une amélioration éconergétique peuvent compenser le prix d’achat total et même générer un rendement du capital investi (RCI) positif. De plus, un versement à long terme éconergétique peut ajouter de la valeur à votre maison au moment de la revente.

Selon le rapport Coût par rapport à la valeur 2018, la rénovation de l’isolation de l’entretoit rapporte en moyenne 107,7 % de retour sur l’investissement lorsque vous vendez votre maison. Dans la région du Pacifique, le même investissement rapporte plus de 122,8 % à la revente. Par contre, les options conventionnelles offrent des prix initiaux plus bas, mais nécessitent des remplacements plus fréquents et génèrent des frais de services publics plus élevés, ce qui diminue les avantages d’économiser sur le prix de la vignette.

De grandes économies d’énergie nécessitent un investissement important

Une idée fausse courante au sujet de l’efficacité énergétique est que le remplacement d’un couple d’appareils électroménagers entraînera des économies importantes. Pour réaliser des économies substantielles sur les services publics, vous devriez envisager une approche holistique qui cible stratégiquement les sources les plus importantes de gaspillage d’énergie dans votre maison ou votre entreprise.

Par exemple, l’électricité consommée par les appareils qui sont éteints ou en mode veille, connu sous le nom de  » charge fantôme « , peut ajouter entre 100 $ et 200 $ à votre facture annuelle de services publics. Bien que votre premier réflexe puisse être de remplacer l’appareil par une version plus éconergétique, pensez d’abord à utiliser une barrette d’alimentation intelligente. Les barrettes d’alimentation intelligentes empêchent les appareils branchés d’être alimentés en électricité en s’éteignant lorsqu’il détecte que les appareils ne sont pas utilisés et éliminent efficacement leur charge fantôme.